Le syndrome de l’imposteur ou le syndrome de l’autodidacte se définit par un doute maladif poussant la personne concernée à minimiser, voire saboter ses succès. C’est la peur de réussir.

Le syndrome, un terme finalement erroné

Le syndrome de l’imposteur n’est, finalement, pas une maladie mais un « mécanisme psychologique » d’après Pauline Rose Clance et Suzanne A. Imes, les deux psychologues qui ont inventé le terme en 1978. De ce fait, personne n’est atteint de ce syndrome. Toutefois, 60 à 70% de la population vit l’expérience de l’imposteur plus ou moins fréquemment.

L’imposteur malgré lui

L’imposteur ou l’autodidacte se sent un amateur, voire un trompeur. Il pense ne pas être à la hauteur des autres. Ou encore, il croit ne pas mériter ses succès. Il n’en est pas l’auteur. Il a eu de la chance, du temps, de l’aide. La liste des excuses peut être longue.

Le syndrome de l'imposteur
Le syndrome de l’imposteur

Les stratégies de défense

Par ailleurs, l’imposteur peut se mettre en position d’échec. De ce fait, il évite les félicitations ou toute manifestation d’encouragement. Poussé très loin, le mécanisme peut avoir des conséquences graves. Ainsi, à force d’investir, en vain, trop de temps, d’énergie, de force dans ses activités, l’imposteur se fatigue. Il ne s’épanouit pas dans sa vie. La dépression ou le burn-out le guettent parfois.

L’échelle de Clance

L’échelle de Clance (du nom de la psychologue qui l’a mis au point) est un test qui permet de savoir à quel point une personne est sujette à vivre ce genre d’expériences. Elle définit trois stades mais considère que plus le score est élevé, plus le phénomène de l’imposteur interfère fréquemment et lourdement dans la vie d’une personne. Faites le test pour connaître votre score.

Comment y remédier

Aujourd’hui, les professionnels s’accordent à dire qu’un suivi psychologique n’est pas nécessaire, sauf dans les cas les plus sévères. Cependant, ce phénomène peut empêcher d’aller de l’avant, de vivre de sa passion par exemple. Aussi, un travail personnel peut aider à retrouver la confiance en soi, son estime de soi et comprendre sa propre valeur. Nos solutions chez Créationite sont la méditation, des post-it disséminés un peu partout énumérant nos qualités et une organisation pointue pour ne rien laisser au hasard.

Véronique

On me dit souvent que je trouve toujours les bons mots au bon moment pour remotiver les troupes. Je partage avec vous ces bons mots pour vous aider à garder la motivation dans les moments de doute.