Les réseaux sociaux sont incontournables aujourd’hui. C’est un moyen d’adresser des messages à ses cibles. Mais on n’entre pas en contact avec les mêmes personnes sur tous les réseaux sociaux. Les sujets ne seront pas traités de la même manière. Voici notre point de vue.

Créationite - Quels réseaux sociaux choisir ?
Quels réseaux sociaux choisir ?

Sur quels réseaux sociaux trouver son client-type ?

Après avoir défini son client-type (sa cible), il faut déterminer où on va le trouver. Est-il plutôt sur Facebook, sur LinkedIn, sur Instagram, sur Twitter ? Le profil des personas nous le dira si on part du principe déjà que Facebook regroupe des particuliers et LinkedIn des entreprises, par exemple. Un premier tri est fait.

Facebook

Facebook, en 2018 comptait 33 millions d’utilisateurs actifs en France dont 22 millions d’utilisateurs quotidiens. Il n’est donc pas négligeable. 59% des utilisateurs mondiaux ont entre 18 et 34 ans. Ce sont de jeunes actifs. L’algorithme de Facebook a déterminé que pour les satisfaire, leur fil d’actualités devait afficher en priorité les publications de leurs amis et familles et des actualités.

LinkedIn

LinkedIn se présente comme « le plus large réseau professionnel mondial ». Il comptait 16 millions d’inscrits en 2017, soit la moitié de la population active. Les utilisateurs actifs (quotidiens) seraient 6,8 millions, le réseau social communiquant peu sur ses chiffres. D’après des études non officielles, 79% des utilisateurs LinkedIn ont plus de 34 ans. L’âge moyen est de 44 ans. 100% des entreprises du Fortune 500 (ce sont les 500 premières entreprises américaines classées selon leur chiffre d’affaires) sont représentées par l’intermédiaire de leur cadre.

Comment s’adresser à son client-type ?

D’après les quelques données qui précèdent, on constate que les utilisateurs des deux réseaux sociaux ne sont pas les mêmes. Ou plutôt, ils n’utilisent pas les réseaux sociaux aux mêmes fins. Il est donc important d’adapter son discours. Les publications seront différentes, alors même qu’on peut traiter du même sujet.

Dans tous les cas, le contenu doit être qualitatif. Par exemple, sur Facebook, le sujet peut être traité de façon pratique, alors que l’auteur aura une approche plus théorique sur LinkedIn. Il pourra éventuellement tutoyer ses fans sur Facebook. Il faut s’adapter à son client-type. D’où l’importance de créer des personas, de les connaître et de les voir évoluer.

Chaque réseau social a ses règles et ses algorithmes pour choisir les publications qu’il affichera sur les fils d’actualités. Nous en parlerons plus tard. Mais pour vous permettre d’avancer dans vos publications, il peut être judicieux de compiler dans un fichier vos règles de communication. Par exemple, vous pouvez choisir l’objectif, le ton, les sujets à aborder pour chaque réseau social et pour vos articles de blog, les émotions à faire passer,… Cette petite charte éditoriale, vous permettra de vous y reporter quand vous avez un doute ou lorsque l’inspiration vous manque.

Véronique

On me dit souvent que je trouve toujours les bons mots au bon moment pour remotiver les troupes. Je partage avec vous ces bons mots pour vous aider à garder la motivation dans les moments de doute.