Quel est donc ce titre étrange ? Qui ne sait pas prendre de vacances à part les japonais ? Il suffit de ne rien faire ou de faire ce que l’on a envie de faire tout simplement.

Créationite - Prendre des vacances
Prendre des vacances

La première étape : organiser sa vie professionnelle et sa vie personnelle

Organiser sa vie professionnelle et sa vie de famille quand on travaille chez soi n’est pas toujours facile. Dans le salariat, certaines personnes confient même ne pas être capables de s’asseoir à leur bureau tant que les tâches ménagères ne sont pas effectuées. Quand on est indépendant, ça peut être un handicap.

Il faut s’organiser ! C’est facile à dire. Il faut s’octroyer un espace et un horaire de travail. Oui, mais avec le temps, tout finit par se mélanger. Notre cadet qui est malade, les lessives qui s’accumulent, le vaccin du chat… Sans compter que, souvent, l’entourage considère qu’on a du temps puisqu’on travaille à la maison. Et on perd en efficacité. Notre niveau d’énergie baisse, on se fatigue. Bref, ça ne va plus. Il faut le reconnaître et se faire aider. Il existe des outils pour gérer son emploi du temps. C’est, par exemple, le bullet-journal, sur papier ou sur ordinateur. Ce sont les outils numériques comme Evernote ou Trello. C’est aussi le consultant en organisation ou vie personnelle. Ce nouveau métier porte différents noms.

Mon expérience

Personnellement, je n’ai pas de difficultés. Tous les matins à 8h45 ou 9h00, je monte dans mon bureau. Je n’en redescends que pour me préparer du thé et pour déjeuner. J’arrête à 16h50 les jours d’école ou à 18h30 les autres jours. Pendant ces horaires, je ne fais pas de lessives, pas de ménages, pas de vaisselle, je ne prépare même pas mon repas. Le soir, je prévois une part en plus que je réchauffe le lendemain midi. Ça me convient bien.

Deuxième étape : prendre des vacances

Quid des vacances quand on ne part pas ? Comment prendre quelques jours pour se reposer, par exemple ? J’ai du mal à ne pas consulter mes mails, les annonces, lire des articles,… avancer sur un projet ou un autre sans contrainte de temps, bref à décrocher tout simplement ! Tant mieux peut-on penser, la raison c’est que mon travail me passionne et du coup, je suis comme ces japonais qui ne savent pas quoi faire de leurs vacances. Pourtant, j’aimerai décrocher un peu, me reposer la tête, l’esprit et prendre du temps pour moi, pour lire, pour sortir. Je vis le problème inverse.

Aujourd’hui, après 2 ans à me préparer pour ce projet, je tente donc de ne pas me laisser envahir par ma passion. Pour l’instant, je n’ai pas de solution. Je m’oblige à changer d’air quand je me sens épuisée, ne serait-ce que pour une journée. J’apprends à me consacrer de nouveau du temps. Mais rien n’est encore un réflexe. Je suis tombée dans l’excès inverse ! Du coup, j’en appelle à vos témoignages. Bientôt les vacances !

Véronique

On me dit souvent que je trouve toujours les bons mots au bon moment pour remotiver les troupes. Je partage avec vous ces bons mots pour vous aider à garder la motivation dans les moments de doute.