Etre bien dans sa tête est primordial pour bien vendre. N’avez-vous jamais rencontré quelqu’un avec qui le feeling ne passe pas, à qui vous n’avez pas envie d’acheter juste parce qu’il a l’air de mauvaise humeur ou … peu importe la raison ?

Etre bien dans sa tête se voit sur la tête, le port de tête et surtout le visage. Il faut être ouvert sinon on se ferme des opportunités. C’est valable dans tous les domaines de la vie mais ça peut être vital dans le cadre professionnel.

Bien dans sa tête

Quand tout semble aller mal, qu’on ne trouve pas de clients, qu’on ne vend pas ses produits, ce n’est pas évident, j’en conviens. De plus, la vie personnelle peut aussi influer sur la partie professionnelle. Bien entendu, on a parfois toutes les raisons de ne pas aller bien. Cependant, certains y arrivent.

Rester positif

Je me souviens de ce témoignage lu dans les réseaux sociaux. Une jeune femme venait de perdre toutes ses affaires dans l’incendie de son appartement. Pourtant, elle témoignait pour dire que dans ce drame, elle avait sauvé son entreprise. Elle l’avait sauvé car tout était dans le cloud. Mais, ce que j’en ai retenu c’était le verre à moitié plein. Et alors un élan de solidarité s’est mis en place, avec des collectes de vêtements, de linge de maison, de meubles mais aussi une cagnotte.

La prise de conscience

Je me suis dit que jamais personne n’aurait fait ça pour moi. Pourtant, j’ai déjà lancé des appels à l’aide sur les réseaux sociaux. Je n’avais jamais eu de réponse jusqu’au mois dernier. Ce témoignage m’a fait prendre conscience que peut-être ma communication verbale et non verbale ne passaient pas auprès des autres. Je le savais déjà, ce n’était pas une surprise.

Bien dans sa tête, bien dans ses ventes

Bien dans ses ventes

Il n’existe pas de solution miracle. C’est un travail sur soi, un travail d’introspection. C’est aussi une mode de vie. Il faut prendre du recul et arrêter de se mettre la pression.

Travailler pour le plaisir

Encore une fois, c’est facile à dire. La réalité reprend le dessus quand les résultats ne sont pas au rendez-vous au bout de quelques mois. La pression devient très forte. Et pourtant, c’est tellement intéressant de discuter avec quelqu’un qui est passionné par son métier et qui ne cherche pas à le vendre. Il vit son travail, s’y épanouit et ça lui suffit.

Des petites victoires

Quand le moral est au plus bas, qu’on n’a pas de clients, une des solutions est de s’imposer des défis atteignables. Il ne s’agit pas là de faire l’affaire du siècle mais de retrouver un peu de confiance en soi, ou même d’estime de soi. L’objectif est d’entamer un nouveau processus. Ensuite, il sera toujours temps de voir ce qui ne fonctionnait plus et de repenser toute sa stratégie marketing.

Pour commencer, je vous propose un défi. Prenez 10 minutes par jour pour vous. 10 minutes, pendant lesquelles vous ferez quelque chose qui vous fait plaisir. Ce peut être ne rien faire, méditer, lire, écouter de la musique, faire du sport. Au début, ça vous semblera une perte de temps, vous ne serez pas complètement disponible dans votre tête. Puis, petit à petit, ces minutes maintiendront votre moral ou vous aideront à vous redonner du courage pour affronter le quotidien.

Véronique

On me dit souvent que je trouve toujours les bons mots au bon moment pour remotiver les troupes. Je partage avec vous ces bons mots pour vous aider à garder la motivation dans les moments de doute.